Bienvenue visiteur! [ Créer un compte | Se connecter

L'avenir de la dégustation…

Forums Quel avenir pour l’ostréiculture ? L'avenir de la dégustation…

Ce sujet a 6 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Maxime, il y a 2 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #25085 Répondre

    Les Huitres Cochennec

    Bonjour à tous,
    On en parle, on entend tout et n’importe quoi sur le sujet…
    J’aimerai votre ressenti svp…
    Comme beaucoup de confrères ostréiculteurs, je fais moi-même de la dégustation; je respecte l’arrêté Morbihannais reprenant les droits et devoirs, jusque là pas de problème!
    Mais…n’y a t il pas un sérieux problème quand même..?Pourquoi le Morbihan seul dans ce cas là..?Je ne suis pas pour un nivellement par le bas, bien au contraire mais pourquoi ne sommes nous pas tous logés à la même enseigne..?
    3 produits de substitution..?très bien d’accord…
    Pas le droit de cuisson..?très bien d’accord…
    50 places assises..?Très bien d’accord…
    Mais cela ne choque personne enfin..?Pourquoi nous n’avons pas tous la même loi aussi bien en Normandie qu’à Marseille ou le bassin d’Arcachon..?Il semblerait que les tribunaux cherchent à faire quelques exemples en ce moment dans notre département comme on peut l’entendre dans les journaux mais qui a les vraies infos sur ce qu’il se passe svp..?
    Pourquoi un restaurant aurait donc il le droit de vendre nos huitres et que si nous nous mettions aux normes dignes d’une cuisine de restaurant nous ne pourrions pas cuire des homards ou des langoustines?
    J’entends bien que chacun à son métier et je ne suis pas là pour casser les prix ni pour faire le travail d’un restaurateur car n’ai pas ces capacités mais si un simple petit changement de l’arrêté du genre “3 produits de substitution avec ou sans cuisson” était inscrit, cela me semblerait juste légitime.
    Par ailleurs, comment peut on brider les “gros faiseurs” de la dégustation (dont je ne fais pas parti!:)) )avec des plafonds de CA imposé pour cette partie…qu’est ce que ça peut faire, ça emploi du monde, ça fait tourner l’économie et l’état gagne du pognon aussi…il faut qu’on m’explique…
    Un pavé dans la marre…?non pas du tout..juste besoin de vos avis…
    Sincères pensées iodées mes chers collègues et belle saison à tous!
    Maxime Cochennec (Carnac)

  • #25271 Répondre

    Mathieu
    Participant

    L’arrêté est assez ouvert car tu as le droit de cuire dans l’arrêté morbihannais. Relis bien. Ce sont les méthodes du préfet et des contrôleurs d’état (sanitaire, travail et administratif) qui choquent.

    Fini le service public, l’altruisme et la logique économique et écologique. Place à la répression public et l’autoritarisme.

    Les droits de dégustation morbihannais sont moins ouvert qu’en Charentes maritime certes. Pourquoi régionale et pas nationale? Lobbie Marennnes Oléron peut être, meilleure défense CRC peut être, esprit plus libéral dans le sud. Vas savoir. Dans le nord on produit, dans le sud on vend.

    Sache qu’en ce moment même le CNC planche pour des droits de dégustation nationaux lissés sur le 17. Est ce que ça va aboutir? Quand? Quels droits? Quelles conditions?

    Tous tes arguments ont déja été maintes fois énumérés aux administrations, avec des demandes très simple d’ouverture. Toujours refusé. Et pire, on obtient un braquage dans les discours, un conflit privé/public qui aboutit aux méthodes utilisés en ce moment même, nous rappelant tous les 3 jours nos obligations, les contrôles qui vont avoir lieu et le code pénal.

    Pour moi, c’est de l’ingérence direct et indirect de l’Etat dans nos entreprises, avec des méthodes de répression basées sur des menaces, des sanctions et l’assise de l’autorité administrative sur des chefs d’entreprise utilisant du DPM. On retrouve ces méthodes dans toutes les filières de notre profession.

    En bref, c’est l’Etat le patron, pas nous. Les chef d’entreprise sont réduit au niveau d’un simple gestionnaire, devant obéir à des obligations, des normes, des fonctionnaires etc… décidés par l’Etat, sous peine d’amendes, de prison, de débarquement, d’enlèvement des concessions, etc…

    Une profession et des professionnels en colère silencieuse et complétement apeurés, qui ne bougent jamais ensemble pour faire valoir ces droits, sont la conséquence d’une telle situation dans les filières aquacoles.

    Donc, agir ensemble ou assumer seul. Les agriculteurs et Gilets Jaunes ont de très nombreuses fois eu ce courage. Pas nous.
    Baissons les yeux.

  • #25494 Répondre

    Maxime

    Bonjour Mathieu,
    Je te remercie pour ta réponse assez efficace,honnête et dont la vision me semble très bien ciblée et réfléchie.
    Est ce que ce forum concentre assez de personnes qui lisent ces posts pour organiser une réunion sur le sujet entre ostréiculteurs…?

  • #25500 Répondre

    Maxime

    Et en effet Mathieu, j’ai lu ,lu et re-lu l’arrêté de multiples fois et je le concède que la cuisson est possible…mais pas au sein de l’établissement…

  • #25602 Répondre

    Mathieu
    Participant

    si au sein de l’établissement mais dans une autre pièce que le local d’expédition, avec 2 WC. Une cuisine quoi.
    Je me fais avoir la dessus car mon établissement est trop petit et n’a pas assez de pièces pour ça.
    En tout cas, dans le Morbihan, on a pas le droit au langoustine, crabes, desserts, frites. Donc, ça réduit considérablement les menus, l’affluence et le chiffre d’affaire. Cela rend les menu assez ternes et identique d’établissement à établissement.

    De plus, même si tu n’en fais pas et que tu respectes les règles, le préfet et les services de l’Etat, notamment notre contrôleur sanitaire préféré à tous ( PLM pour ne pas le citer) auront besoin de faire des exemples. Qui, quand et pourquoi, je ne sais pas. Ils sont la loi, le juge et le bourreau.

    Les peines vont de l’amende à la fermeture administrative. Et là aussi, le flou est de rigueur pour entretenir la terrorisation des entreprises de dégustation.

    Je n’apprécie pas du tout cette ambiance dans le Morbihan depuis les dernières élections présidentielles. Les fonctionnaires ont pris de l’assurance dans l’autorité.
    Chacun le pense, le garde pour soi de façon pudique et l’éclate à sa manière pendant un contrôle sanitaire. J’espère que ça n’ira pas trop loin cet été.

    Les dégustations sont vitales pour beaucoup. Des réunions ont déja été effectuée et certains ont portés plaintes contre l’arrété l’année dernière et ça a chauffé le préfet qui nous fait sa crise d’autorité.
    Se réunir, se fédérer entre bassins et ostréiculteurs (voire avec des agriculteurs pour un effet de masse), faire une pétition et mener des actions de manifestations, voire de blocages sont peut être à réfléchir. Faudra oser un jour passer aux actes.

    Nous sommes une profession qui manifeste très peu, qui ne demande jamais rien et qui en prend plein la gueule en silence et de toute part. Nous nous réfugions dans l’individualisme comme protection. Mettre fin à ce génocide programmé et à ce mépris de classe que notre profession subit va devenir urgent. Facile à dire, difficile à mettre en place. La preuve, personne n’ose parlé.

    C’est puéril, dangereux et liberticide ce rapport privé/public. On est en France, en 2019 et voila où on en est.

  • #26226 Répondre

    Jégat Yvonnick

    Bonjour à vous 2. Je serai ravi de participer à ce débat pour essayer de faire avancer le problème. J’ai une dégustation à Arradon, dans le Golfe du Morbihan. Et, dès que je passe dans le coin, je passerai te saluer, Maxime, dans ta belle dégustation. Bon courage à tous et belle saison estivale.

    • #26760 Répondre

      Maxime

      Bonjour Yvonnick et Mathieu,

      Je vous remercie pour vos retours et je pense sincèrement que des discussions seraient intéressantes en effet…!;)

      je serai ravi de vous recevoir ou de passer chez vous dès la saison passée afin d’echanger!

      bon courage et au plaisir!

      Maxime

      PS:Yvonnick,ton site de dégustation est absolument magnifique et c’est promis je viendrai!:))

Répondre à : L'avenir de la dégustation…
Pour vos réponses, merci de respecter un débat courtois, surtout si vous n'êtes pas d'accord !
Vos informations:




Annuler

———

Jeu-concours Salon de Vannes 2019

De nombreux lots à gagner !