Bienvenue visiteur! [ S’enregistrer | Se connecter

Ouverture des huîtres

Acheter des huîtres 13/12/2012

Vous voici pour noël avec vos huîtres fraîchement achetées. Mais là, oh horreur, vous vous apercevez que personne ne sait les ouvrir. Cette page vous explique comment les ouvrir simplement.

L’ouverture des huîtres

Vous voilà devant votre panier d’huîtres, savourant déjà ce goût naturel incomparable mais avant la corvée de l’ouverture s’impose. Voici quelques conseils et techniques en images pour que cela ne soit plus une corvée :

Tout d’abord s’équiper d’un bon couteau à huîtres (à lame courte et pointue, si possible sans garde mais cela dépend des goûts)

Ouverture d’une huître : la bonne position

Ouverture d’une huître : la bonne position

1. Pour les droitiers, positionner l’huître dans la main gauche, la charnière vers vous et la partie plate au-dessus. Pour les gauchers, la placer dans la main droite, l’ouverture vers vous, toujours la partie plate au-dessus.

Ouverture d’une huître : introduire la lame

Ouverture d’une huître : introduire la lame

2. Introduire la lame en forçant sur le côté de l’huître, à un peu plus de la moitié de l’huître (vers l’avant) afin de tomber sur le muscle qui maintient la coquille fermée.

Ouverture d’une huître : sectionner le muscle

Ouverture d’une huître : sectionner le muscle

3. Une fois la lame introduite, sectionner le muscle en passant la lame au plus près de la coquille supérieur pour une présentation soignée.

Ouverture d’une huître : forcer la charnière

Ouverture d’une huître : forcer la charnière

4. Finalement ôter la coquille supérieure en forçant la charnière. Normalement, aucune chaire ne doit rester accrochée sur la valve supérieure.

L’ouverture des huîtres plates est plus difficile car le muscle est situé plus au milieu de l’huître. Pour les huîtres plates, il vaut mieux les ouvrir par la charnière, méthode que préfère certaines personnes également pour les huîtres creuses :

1. Planter la lame entre les deux valves, au niveau de la charnière, comme sur la photo ci-dessous.

Huître plate sauvage

2. Faire levier entre les deux coquilles pour casser la charnière, c’est l’étape difficile.

3. Couper le muscle.

Pour tous ceux que l’ouverture des huîtres rebute encore, il existe des couteaux spéciaux qui permettent de casser le bord de l’huître pour couper le muscle sans effort. Les plus fortunés pourront même employer les services d’un écailler qui fera cela encore mieux. Il existe aussi la solution des huîtres paraffinées, à l’ouverture préparée, mais cela reste encore assez confidentiel.

2002 vues totales, 2 aujourd’hui

Comment choisir ses huîtres ?

Acheter des huîtres 27/07/2011

Il n’est bien souvent pas facile de s’y retrouver parmi la jungle des différentes appellations pour les huîtres. Voici un petit tour d’horizon pour y voir plus clair.

Les numéros : Ce sont des chiffres de 6 à 0 qui définissent la taille de l’huître. Plus le numéro est petit plus l’huître sera grosse. La taille moyenne la plus courante est le 4 ou le 3. Les plus grosses huîtres sont du triple 0. Il en existe très peu et elles ne sont pas commercialisées. Ce sont des huîtres sauvages. Si vous préférez les petites, vous choisirez donc plutôt des 5 ou des 6.

Les vertes : Ce sont des huîtres qui présentent une couleur verte du à l’ingestion de navicule bleue mais ne changeant pas le goût. Cette couleur témoigne toutefois avec certitude d’un séjour en claire.

La spéciale de claire : Elle a réalisé un séjour en claire de l’ordre de deux mois. Elle est plus ronde et a un volume de chaire plus important. Elle peut être verte ou blanche.

Les fines de claires : Ce sont des huîtres ayant subit un passage en claire d’au moins un mois, ce qui leur donne un goût plus prononcé, plus de chair et une coquille plus belle.

Les fines de claires, label rouge : Il s’agit de fines de claires aux conditions d’élevage encore plus strictes. Elle sont vertes, de forme ronde et coffrée. Elles ont été affinées en claire pendant au moins un mois à faible densité. C’est le premier produit de la mer labellisé.

L’huître des quatre saisons  : Il s’agit de l’appellation commerciale des huîtres triploïdes. Elles ont la particularité d’être plus grasse que les autres et ce en n’importe quelle saison puisqu’elles sont stériles.

La pousse en claire : Ce sont des huîtres qui subissent un séjour en claire long (4 à 8 mois) et à très faible densité (2-5 au mètre carré). La chaire en est très ferme et le goût puissant. Cette huître est très peu commercialisée puisque bien souvent, au vu des petites quantités produites de façon quasi accidentelle, les ostréiculteurs les gardent pour eux et leur entourage.

1010 vues totales, 0 aujourd’hui

La conservation des huîtres

Acheter des huîtres 27/07/2011

La première chose à signaler dans ce domaine ce sont les grandes différences de conservation parmi les régions d’origine. On ne peut donc pas dire de but en blanc que les huîtres se conservent tel nombre de jours puisque ce n’est (heureusement) pas un produit standardisé. En général, les huîtres qui ne subissent pas l’influence des marées (Méditerranée) se conservent moins longtemps que les autres puisqu’elles n’ont pas l’habitude de rester hors de l’eau. Dans de bonnes conditions, les huîtres peuvent se garder plus d’une semaine.

Vous êtes après le repas de noël et vous vous demandez si vous pouvez manger les huîtres qu’il reste du réveillon. Voici quelques conseils de conservation des huîtres :

  • Les conserver bien à plat (côté plat au-dessus) pour qu’elles ne perdent pas l’eau lorsque les huîtres s’ouvrent pour filtrer de l’eau comme si elles étaient toujours immergées.
  • Les conserver au frais (quelques degrés au-dessus de zéro), par exemple dans le frigo ou sur le bord de la fenêtre en hivers.
  • Pour accroître encore leur durée de conservation, on peut aussi mettre une serviette humide sur le panier et un poids par dessus, toujours dans le but d’empêcher l’ouverture inopinée des huîtres. Si vous les acheter en bourriche, conserver celle-ci scellée jusqu’au moment de les manger.

Ne consommez pas les huîtres si elles ne sont pas vivantes, c’est à dire si elles ne se referment pas au toucher de la coquille ou si le bord du manteau ne réagit pas au touché du couteau.

4286 vues totales, 3 aujourd’hui

Les liens sponsorisés

  • Économie de l’huître en France et dans le monde

    par on 06/07/2015 - 4 Commentaires

    Peu médiatisé, le secteur ostréicole français est la plus importante production d’huître en Europe. Voici quelques données de production pour faire un état des lieux pour l’espèce Crassotrea gigas, l’huître principalement cultivée en France. Voici quelques chiffres en tonnes de la production d’huître en France et de son évolution, région par région. A travers ces […]

  • La nutrition de l’huître

    par on 06/07/2015 - 0 Commentaires

    Présentation de la fonction de nutrition de l’huître et du parcours des nutriments dans le tube digestif. Les huîtres mangent comme elles respirent Les Huîtres sont des organismes pouvant filtrer de 5 à 16L d’eau par heure en régime normal. Elles créent, grâce aux cils de leur cavité palléale* un courant d’eau assez faible (de […]

  • Comprendre les marées

    par on 06/07/2015 - 0 Commentaires

    Les marées sont une composante fondamentale de régulation de la vie sur l’estran. Voici quelques explications pour mieux comprendre le phénomène. Les marées sont un phénomène beaucoup plus complexe qu’on ne le pense généralement. Elles dépendent très fortement du lieu où on se trouve et contrairement aux idées reçues ne sont pas totalement périodiques : différences […]

  • Présentation des huîtres triploïdes

    par on 06/07/2015 - 3 Commentaires

    On en parle peu et pourtant elles sont là. Il est temps de faire le point sur ce nouvel ovni de la consommation. Le cas des huîtres triploïdes est représentatif des interrogations qui entourent ces nouveaux produits de consommation, entre refus viscéral et accueil silencieux. La genèse du projet Les huîtres triploïdes françaises sont en […]

  • Évolution des prix de vente au détail des huîtres et des moules

    par on 16/09/2015 - 0 Commentaires

    L’INSEE suit les prix de vente d’un grand nombre de produits de consommation et propose donc des données pour l’huître creuse et la moule. Voyons ces données d’un peu plus près. Comment ces données ont-elles été récoltées ? Les données de vente au détail de l’INSEE proviennent de relevés de prix effectués dans 96 agglomérations […]

Catégories

Annonces populaires aujourd’hui